adovox.com / la voix des ados

Posts Tagged ‘Semaine de la presse à l’école

Du 22 au 27 mars,  les ados ont la parole à l’occasion de la Semaine de la Presse et des médias dans l’école. Cinquième article signé Ulysse, 14 ans.

Les matchs de foot à huis clos sont un dossier brûlant, omniprésent sur le bureau de la Fédération Française de Football (FFF). Le cas le plus récent est la mort tragique du supporter  de la tribune Boulogne du Parc des Princes, stade de l’équipe du Paris-Saint-Germain (PSG), qui a été victime de bagarres organisées entre pseudo supporters du PSG. À la suite de cet incident la FFF, la ligue de football professionnel et même le gouvernement ont pris de graves résolutions à l’encontre des supporters du PSG : ils ne pourront plus aller voir leur équipe à l’extérieur jusqu’à la fin de la saison. De nombreux matchs seront joués à huis clos et il y aura un dispositif de sécurité maximum aux abords des stades où le PSG jouera, tant à Paris que dans les villes où se dérouleront les matches. Le plus impressionnant reste le match PSG opposé à l’OGC Nice : le stade était entièrement vide et une patrouille aérienne surveillait la ville de Nice. De plus, 350 CRS et de nombreux policiers avaient aussi été réquisitionnés.

Un match de foot à huis clos, quelle tristesse !

 

 

Le PSG est l’un des clubs français qui est le plus sanctionné par ce dispositif  de huis clos. Le principe du huis clos est simple : ne sont autorisés dans le stade que 10 dirigeants des 2 équipes et bien sûr le staff (entraineurs, préparateurs physiques). Ce dispositif de sécurité peut parfois gâcher le spectacle mais il est nécessaire pour que les hooligans ou pseudos supporters se rendent compte qu’ils sont en train de détruire leur propre club, celui qu’ils supportent tous, mais pour des raisons extra-sportives et sûrement non réfléchies. Ils se battent, s’insultent lors des matches (notamment des cris de singe émanent parfois des gradins du stade). Les bagarres sont dues à la bêtise humaine. 

Les matchs de football sont en principe des fêtes sportives, mais les débordements occasionnés lors des matches gâchent ce plaisir, cette de joie de voir gagner l’équipe que l’on soutient. Certes, les spectateurs ont le droit d’être déçus des résultats de leur équipe. Mais qu’ils le fassent savoir de façon normale, par exemple en sifflant les joueurs. Surtout pas de manière aussi violente ! Les vrais supporters, eux, vont au stade non pas pour se taper dessus, mais pour encourager leur club et fêter la victoire de la plus belle des manières qui soit !                 

Ulysse

Publicités

Du 22 au 27 mars,  les ados ont la parole à l’occasion de la Semaine de la Presse et des médias dans l’école. Troisième article signé Jade, 13 ans.

Le 5 mars, je m’envole pour New York. Je vais retrouver ma correspondante. C’est pas réel pour moi, New York ! C’est la ville des films. C’est de la fiction. J’ai peur parce que j’idéalise trop cette ville. Je ne voudrais pas être déçue. En plus, Chiara, ma correspondante, a 16 ans, alors on ne s’entend pas trop bien. Je suis un bébé pour elle.

Photo DR

J’ai peur des buildings écrasants. Je vais côtoyer les américains tous les jours! Je vais prendre le métro new-yorkais, aller à l’école new-yorkaise, manger dans des cafés new-yorkais, de la nourriture new-yorkaise ! Je vais pouvoir me rendre compte que ce n’est pas forcement vrai, tous les clichés qu’on a sur les Américains. Sont-ils tous obèses ? Prennent-ils tous leur voiture pour faire trois mètres ? Mangent-ils vraiment que des surgelés ? Sont-ils aussi matérialistes qu’on le dit ?

En tout cas, leur mode d’éducation scolaire, d’après ce que Chiara m’a raconté, est très différent du nôtre. Bien plus évolué, je veux dire. Il n’est pas basé sur l’humiliation constante de l’élève et je trouve ça mieux ! J’ai hâte de découvrir « the american way of life », leur maison, leurs meubles, leurs habitudes, leur façon de vivre, de penser et de communiquer.

J’adore l’idée d’être une étrangère, une touriste, de prendre des photos et d’être émerveillée toutes les cinq minutes, de tout, tout le temps.

Jade

Photo Jean Chiscano

Bien sûr, je vous raconterai la suite à mon retour !

Du 22 au 27 mars,  les ados ont la parole à l’occasion de la Semaine de la Presse et des médias dans l’école. Premier article signé Lou, 13 ans.

Dans la société d’aujourd’hui, l’horreur et la violence sont banalisées. J’en viens même à me demander si les sentiments humains ne finiront pas par disparaître complètement. Peut-être qu’un jour, les « Dexter « se muliplieront, ces tueurs en série qui sont d’un calme effrayant et qui ne ressentent plus rien.

Photo DR

Cette désensibilisation commence dès le plus jeune âge avec des jeux vidéo incitant à la violence. Les enfants ne parviennent pas toujours à faire le tri entre la réalité et l’univers fictif des jeux vidéos. D’autant qu’ils y passent des heures !

 

Ensuite, viennent les images réelles. Les cadavres dans les rues de Port-au-Prince, diffusées dans le JT de 20 heures,  sur le même plan que des images de sport ou de politique. En voulant marquer les esprits avec des images dérangeantes, les journalistes ne font que les banaliser. L’horreur de ces situations ne nous marque même plus. Ces images nous laissent indifférents.

Lou

Photo Jean Chiscano


Qui suis-je ?

Je m'appelle Marion Gillot. Je suis reporter dans un magazine pour les 10-15 ans depuis plus de dix ans. J'ai toujours travaillé dans la presse jeune. J'aime les ados pour leur enthousiasme, leur fraîcheur, leurs rêves. Ils sont tout le contraire de ce que les médias aiment, la plupart du temps, montrer d'eux : sales, bêtes et méchants. Des ados sympas, intelligents, drôles et motivés, j'en rencontre tous les jours dans mon métier !

Le journaliste, c’est toi !

Ce blog est aussi le tien. Vite, envoie-moi tes articles ! Ils seront publiés sur Adovox.

Adovox, quézako ?

C'est le blog des ados citoyens : les curieux, les solidaires, les sportifs, les bouquinovores, les intellos, les ramollos, les touche-à-tout, les énervés, les nuls en maths, les télévores...

Tu y trouvera des idées de sorties, une bande de copains, mais aussi des invitations à la réflexion. Nous voulons vous aider à prendre part aux débats qui vous concernent. À être présent. À dire j'existe ! À exister autrement. Et pas seulement comme un objet non identifiable boutonneux, grincheux et mal habillé. Avec Adovox, on veut simplement dire qu'on aime les ados !

Tes coups de coeur, tes coups de gueule. Prends la parole ! Adovox.com est ton mégaphone...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 3 autres abonnés

Je trouve sur adovox